Chargement...
Chargement...

Les coups de coeurs en BD

Les coups de coeur en BD

Bandes dessinéesBDNoël
Les libraires du rayon Bandes Dessinées aiment

Un livre original en BD !?

Les indispensables en BD

Les indispensables en BD

Bandes dessinéesBDNoël
Les livres incontournables choisis par les libraires du rayon Bandes dessinées

Événements

Concert Dessiné Alfred

Le 27/11/2019 - De 18:00 à 19:30
Avec Alfred, Virax et Le Beauf à Ledoux !

Lecture dessinée avec David Prudhomme et Sonia Déchamps

Le 20/12/2019 - De 18:00 à 19:30
SUMOGRAPHIE, Noctambule Soleil. Lecture dessinée, suivie d'une dédicace.

Coups de cœur

David Prudhomme, L'oisiveraie

Bandes dessinéescoup de coeur
Une ode à cette bonne vieille oisiveté franchouillarde et son lot de champions du bistrot !
Le temps d'une journée, L'oisiveraie relate le quotidien de Roland et sa fine équipe, pour une éloge de la lenteur.
David Prudhomme observe et croque à merveille ces gueules attachantes de tontons pas flingueurs.
Toute la magie réside dans son trait virtuose (quelque part entre Saul Steinberg et Georges Grosz), ses gestes si justes et ses drôles de répliques.
Publiée initialement en 2004 aux éditions Charrette, cette belle édition est augmentée et recomposée par l'auteur.
C'est beau est drôle comme un vieux bistrot ! Et qu'on se le dise... c'est une des plus belles bandes dessinées de l'année !

Camille Jourdy au pays des Vermeilles

Bandes dessinéesBD JeunesseBDActes Sud
Une variation douce, drôle et lumineuse d'Alice au pays des merveilles. Dès 10 ans et pour les grands !
Une nouvelle bande dessinée de Camille Jourdy devrait toujours être accueillie par une petite danse de la joie ! C'est dit ! Autant pour sa palette de couleurs lumineuses que pour la douceur de son écriture et son humour malicieux.
Après la trilogie vaudevillesque Rosalie Blum (adaptée au cinéma) et le magnifique récit-choral Juliette, cette pétillante variation d'Alice au pays des merveilles nous plonge dans l'enfance et son imaginaire.
Lors d'un pique-nique familial dans la nature, la petite Jo décide d'aller explorer les environs. En pénétrant dans la forêt, au détour d'un buisson... Surprise ! Un couple de lutin sur poneys ! Tout comme Alice suivant le Lapin blanc en retard, la téméraire petite Jo va accompagner dans les profondeurs de la forêt ce drôle de couple bien pressé. En effet, il faut faire au plus vite. Quelque chose de bien mystérieux se prépare... 
Nous n'en dirons pas plus sur ce livre au charme fou, mais nous préférons vous prévenir : vous risquez de croiser toute une ribambelle d'animaux qui parlent, de licornes-poneys et d'enfants perdus comme ceux chers à James Matthew Barrie dans Peter Pan.
Quelle merveille ces Vermeilles !
Camille Jourdy continue d'explorer le récit initiatique par sa ligne désuète et ses douces nuances de couleurs, pour signer un des plus beaux livres de l'année.
À lire à partir de 10 ans et pour les très grands enfants que nous sommes. 

Agnès Hostache, Nagasaki, Le Lézard Noir

Bandes dessinéesBDJaponcoup de coeur
Cette fascinante histoire s'inspire d'un fait divers. Nous sommes au Japon, face au chantier naval de Nagasaki, dans une paisible maison pavillonnaire on ne peut plus ordinaire.

Le personnage principal pourrait être d'ailleurs cet intérieur japonais si propre, soigné et fait de petits objets du quotidien.
Son locataire Monsieur Shimura est un cinquantenaire qui aime « cultiver des habitudes de célibataire qui servent de garde-fou ». Ainsi, chaussons, tatamis, sauce soja, livres et autres tasses de thé sont toujours parfaitement ordonnés et à leur place.
Mais la quiétude du décor va être vite froissée, lorsqu'un jour en rentrant de son travail, Monsieur Shimura constate avec sa règle millimétrée que le niveau du jus de fruit a étrangement baissé. Un grand mystère donc et un chamboulement pour cet introverti, dont les seuls témoins sont toujours les silencieux chaussons, tatamis, sauce soja, livres et tasses de thé toujours parfaitement ordonnés et à leur place.

Le trait naïf et la palette aux couleurs pastel d'Agnès Hostache immiscent alors le bruit sourd d'une présence. Cette attention portée aux infimes petits détails anodins qui nous définissent se retrouvent d'ailleurs dans ses précédents travaux d'illustration à la gouache ou l'acrylique (à voir ici).
En adaptant avec délicatesse le roman d'Eric Faye, l'illustratrice retient les mots dans l'épure et appuie les silences des objets pour nous conter une histoire inspirée de ces gens que l'on nomme les évaporés du Japon.
Car chaque année, plus de 100.000 Japonais disparaissent sans laisser de traces…

Avis donc aux amoureux de Chiisakobe et La cantine de minuit, la maison d'édition Le Lézard Noir nous livre une nouvelle pépite pour cette rentrée. Une grande maîtrise esthétique et narrative pour cette première création d'Agnès Hostache.

Un gros coup de coeur pour "Le loup" !

Bandes dessinéesBDcoup de coeurLoup
Après "Ailefroide Altitude 3954", Jean-Marc Rochette nous émerveille une fois de plus avec "Le loup", une confrontation, un duel magnifique entre l'homme et l'animal.
Jean-Marc Rochette n'est pas qu'auteur de BD, il est aussi alpiniste. Jeune homme, il s'aventure dans les sommets avec un objectif, un jour gravir Ailefroide. En 2018, il nous offre ce témoignage magnifique et tragique à la fois, l'oeuvre d'une vie : "Ailefroide Altitude 3954" aux éditions Casterman. La montagne ne le quitte pas et il y revient avec "Le loup". Il y raconte l'histoire de Gaspard, un berger qui se prépare à affronter l'hiver seul dans les montagnes, coupé du monde. Une nuit, son troupeau est attaqué par une louve qu'il finit par tuer, laissant un louveteau abandonné. C'est alors qu'une lutte à mort s'installe entre l'orphelin et Gaspard.
Sous des airs de fable, l'auteur nous livre un récit haletant et sublime !

"Le Patient" de Timothé Le Boucher

Bandes dessinéesBDPolarcoup de coeur
Après le grand succès de "Ces jours qui disparaissent", Timothé Le Boucher revient en force avec "Le Patient", un polar excellent !
Pierre Grimaud, 15 ans, se réveille à l’hôpital après six ans de coma. Toute sa famille a été sauvagement assassinée et le mystère sur l'identité du tueur reste entier. Le docteur Kieffer va tenter de faire surgir chez Pierre des souvenirs de la terrible nuit...
Timothé Le Boucher nous tient en haleine avec un récit haletant et captivant, porté un duo de personnages inquiétant et complexe. En un mot : FONCEZ !

Guerre, Marion Jdanoff

Bandes dessinéesArtsBande dessinéeIllustration
Des dessins et des mots, fragiles et combattants, pour un sujet qui l’est tout autant...

Guerre est un livre inclassable et précieux, une éphéméride qui s’autodétruit par le feu, à la lisière du cahier de dessin, de la bande dessinée, du livre d’art et du récit épistolaire. C’est une correspondance en image par Marion et pour Pauline. Une guerre de papiers qui parle du temps qui passe, de la maladie et surtout de l’amitié.

Marion Jdanoff est illustratrice, elle vit à Berlin et travaille avec Damien Tran sous le collectif Palefroi. On découvre sur leur site de belles impressions artisanales, des affiches, livres et zines à tout petit tirage, des expositions et installations.
Son univers est composé d’un bestiaire sauvage et fantastique : des chiens, des loups, des panthères et des personnages mythologiques, tandis que les êtres humains se résument souvent à des silhouettes au trait fin, crayonné et sans visage.
On découvre aussi une multitude d’éléments abstraits, naïfs et symboliques : épées, feux, fines structures de temples, maisons et montagnes, tandis que les touches de couleurs sont joyeuses ou pâles et les vides offrent une présence silencieuse.

Et tout ce petit monde se retrouve dans les centaines de pages de Guerre, pour livrer cette fois-ci une vraie bataille…

Guerre est née en novembre 2016, lorsque Pauline, une amie de Marion, lui annonce qu’elle n’est plus en rémission de son cancer du sein. La récidive s’est cachée dans son cerveau. Il faut donc reprendre le combat. Marion est terrifiée. En habitant à des milliers de kilomètres de son amie, l’artiste décide de lui envoyer des courriers de dessins en guise de présence et de soutien. À travers ce remède mystique, elle invoque toute son armée de papier, comme des tarots divinatoires et propose à son amie de brûler une de ses feuilles chaque jour pour conjurer le mauvais sort. Mais Pauline est un brin têtue, cela ne passera pas par le feu et elle se fera plutôt tatouer un des dessins de Marion. D’ailleurs, il ne faut pas chercher à comprendre toutes ces pages, ou certain détails insondables, mais plutôt les ressentir. N’oublions pas que nous sommes les regardeurs d’une certaine intimité, avec son lot de complicités et ses secrets.
Notons aussi que ce livre à la métaphore du combat n’est pas le premier, puisqu’on peut retrouver en 2016 un court récit non dénué d’humour sur le même sujet et auto-édité par l’autrice : Baston (à feuilleter ici). 

Et puis finalement, face à un échec thérapeutique, 10 mois plus tard, l’amie Pauline n’est plus. Mais ce livre d’amitié de plus de 600 pages restera vivant, comme un pied de nez à la vie si éphémère et grâce aux bons soins des éditions Super Loto et Grand Ègle (belle couverture sérigraphiée et tirage à 500 exemplaires).

« Alors que nous parlions de ce que signifie disparaître, des traces que l’on laisse dans le monde, nous avons décidé de faire publier Guerre, quand la guerre serait terminée. Sur le moment, je me suis dit que c’était très bien, que j’aurai quelque chose de concret à faire, que je continuerai à prendre soin d’elle, même après sa mort.
Maintenant que je me retrouve seule avec cette pile de dessins, je fais beaucoup moins la maline. Les sortir de leur cadre privé est étrange.
Ce livre est un bricolage de confiance et d’amitié, un projet commun qui perdure. Et je veux le voir comme un lien vivant, pas comme un monument aux morts ». Marion Jdanoff

Laisser la trace d’une relation et d’un être cher. Tout garder en mémoire. Quelle plus belle façon de penser au pouvoir du livre ?

Dossiers & Actualités

Blake et Mortimer, encore et toujours !

Le chef-d’œuvre dessiné de Jacobs continue de nous fasciner : découvrez les nouvelles parutions autour de Blake et Mortimer et l’exposition « Scientifiction, Blake et Mortimer au musée des Arts et Métiers ».

Sélection de livres

Sélection de livres

Chargement...